Ingénieur(e) en Mécanique et Production

Formation en apprentissage

  • Formation
    diplômante
  • Durée :
    3 ans
  • Rythme :
    2 semaines/2 semaines
  • Rentrée :
    Septembre
  • Lieu :
    Puteaux

 

Objectif

Cette formation d’ingénieur Mécanique et Production a pour objectif de former des ingénieurs de terrain polyvalents, dotés de diverses compétences techniques telles qu’en informatique industrielle, capables de piloter des projets et d’encadrer des équipes, et capables d’accompagner la démarche globale d’un projet de logistique industrielle.
Les familles de métiers exercés par les diplômé(e)s relèvent du génie et des systèmes industriels & logistiques, du transport et de la logistique ainsi que du soutien logistique et des logistiques éphémères (notamment transferts industriels et logistique événementielle).

L’intérêt de l’alternance réside dans la complémentarité qu’offrent les échanges entre l’entreprise et l’établissement de formation, pour donner aux apprentis ingénieurs à la fois une formation théorique et une formation de terrain, la préoccupation étant de vérifier que les transferts s’opèrent entre théorie et pratique.
L’ingénieur(e) ISEL est bien reconnu(e) comme un ingénieur « généraliste » à forte conscience des enjeux économiques liés à la maîtrise des flux notamment à l’international.

Options

  • Méthodes
  • Industrialisation
  • Maintenance Chargé d’Affaires Techniques

Organisation de la formation

Lors des 5 premiers semestres, l’apprenti(e) ingénieur aborde les différentes facettes de son futur métier, au cours de missions thématiques. Ce parcours est censé lui donner un certain nombre de repères, d’automatismes et de méthodes de travail sur des thèmes en progression constante.

Il/Elle acquiert ainsi toute l’autonomie nécessaire pour mener à bien les missions en question :

  • 1ère année : Un Projet Technique incluant une approche systémique de l’entreprise.
  • 2ème année : Un Projet d’Organisation Industrielle en lien avec le Management des Hommes.
  • 3ème année : Suite à la mission à l’étranger, il conduit en véritable chef de projet son Projet de Fin d’Etudes (PFE), et ce durant les 6 derniers mois du cursus. La grande implication dans ce projet doit permettre de montrer sa capacité à maîtriser les composantes stratégique, technique, organisationnelle, économique et humaine.

Déroulement

1800 heures de formation en centre, 3000 heures en entreprise sur trois années :
Alternance 2 semaines Entreprise/ 2 semaines Centre de formation.

Matières enseignées :

  • Formation scientifique et technique : Mathématiques appliquées, Mécanique et résistance des matériaux, Mécanique des fluides, Electricité et Electrotechnique, Automatique et Robotique, Informatique et Systèmes d’information, Matériaux métalliques et composites, Thermodynamique et Théorie des machines.
  • Formation aux méthodes de l’ingénieur : Organisation et gestion de la production, Management industriel et logistique, Modules optionnels métiers, Management de projet, Recherche et innovation, Prévention Sécurité Ergonomie Environnement.
  • Formation à l’encadrement : Relations humaines appliquées au management, Gestion comptable et financière, Législation sociale et droit du travail, Droit des Affaires, Gestion des Ressources Humaines.
  • Culture générale et Langue vivante : Expression écrite et orale, Développement durable, éthique, philosophie des techniques, Anglais.

Métiers visés

Les écoles d’ingénieurs permettent une très bonne insertion des diplômés. La dernière enquête annuelle publiée par la Conférence des grandes écoles (CGE), indique que 86,8 % des diplômés d’écoles d’ingénieurs accèdent à l’emploi en moins de six mois après la sortie des études, et 81,8 % en moins de deux mois. L’embauche après l’obtention du diplôme est d’autant facilitée que la formation d’ingénieur était en apprentissage, particularité des formations initiales en partenariat avec l’ITII Île-de-France. Au bout de quelques années, le taux d’emploi est de l’ordre de 96% selon les enquêtes effectuées annuellement par Ingénieurs Et Scientifiques de France (IESF).

En termes de contrats, le plus souvent signé est le CDI : 78,8 % des ingénieurs démarrent leur carrière avec un emploi à durée indéterminée, avec près de 90% en statut de cadre dès l’embauche. Environ 10% commencent leur carrière à l’étranger mais l’anglais est impératif dans beaucoup de postes, y compris en France.

Les secteurs des postes occupés par les ingénieurs issus des formations en partenariat avec l’ITII Île-de-France sont variés et offrent beaucoup de possibilités d’évolution : aéronautique et spatial, automobile et cycles, bâtiment et travaux publics, défense, énergie, équipements électroniques et électriques, ferroviaire, mécanique, métallurgie, naval, numérique.

Conditions d’admission

Peuvent postuler à la formation les personnes âgées de moins de 30 ans à la signature du contrat (sauf dérogation prévue par la loi) et titulaires d’un DUT, BTS, L2-L3, CPGE ou diplôme équivalent.

Etude de dossier, entretien de motivation.

À propos de la procédure d’admission, veuillez consulter le site :
http://www.mecavenir.com/formation/ingenieur-mecanique-et-production/#admission

Temps forts

  • Date Journée Portes Ouvertes : 1er et 2 février 2019 à l’école, et pour l’apprentissage tous les mercredi de janvier à juin 2019 à Mécavenir Puteaux.
  • 1ère journée de recrutement : samedi 23 mars 2019 de 9 h à 17 h à Puteaux.

Agenda